Aventure : La Fin du Dragon noir



Le général Tchang, quant à lui, roule à bord du « Dragon noir » à la rencontre du train de Semenov, quand un message de ses services secrets de Pékin l’averti de l’échec de ses deux agents et de la perte du précieux chargement.

Il décide alors de faire une halte à la frontière avant d’entrer en Mongolie.

Arrivés à la frontière, Corto, ses compagnons et leur escorte sont arraisonnés par des révolutionnaires mongols.

Changaï Li se présente à eux comme l’amie personnelle de leur chef, Soukhé Bator.
Les retrouvailles ont lieu au quartier général de Bolkang.

Bardé de canons et de mitrailleuses, le « Dragon noir » du général Tchang, fait son entrée en gare de Bolkang pour l'arrêt prévu.

Soukhé Bator veut profiter de l'aubaine, pour stopper le général Tchang à tout prix.

Changaï Li et Corto Maltese se proposent de l’aider.

Sous de nouveaux uniformes, Raspoutine et Corto, s’introduisent dans le train blindé avant qu’il reparte.
En route, ils s’emparent d’une tourelle de tir et détruisent méthodiquement les défenses du
« Dragon noir ». À terre, dominant et contrôlant la situation sur un promontoire, Changaï Li attend le moment propice pour déclencher l’opération finale.

Dès que le « Dragon noir » s’engage sur le pont bourré de dynamite, elle donne l’ordre de le faire sauter…

Les héros ne meurent jamais. En février 1920, Corto et son ami Raspoutine sont transportés jusqu’à Kharbine. Le major Jack Tippit vient rendre visite à Corto Maltese à l’hôpital militaire où il est soigné.

Le 15 mars Corto est vu à Hong Kong. Il serait aussi passé dans la province de Kiang-Si, un matin d’avril…
Après avoir vainement attendu Corto, Wee-Lee Song est retournée en Europe.

Le wagon d'or englouti sera récupéré.
L'or servira à la construction d’une importante centrale électrique qui profitera à la Chine, la Mongolie et l’Union soviétique.



Sources : Wikipédia & Choupy26


2009-2010 Choupy26 sous réserve d'autorisation de Cong Sa copyright ©