Aventure : Les Lanternes rouges



Dans la cour de la demeure de Bouche Dorée, à Venise, Corto Maltese est plongé dans la lecture d’Utopia, de Sir Thomas More.
Un livre qu’il ne réussi décidément pas à lire jusqu'au bout.
Venise le rend paresseux. Si bien, qu'il décide d'aller retrouver sa maison à Hong-Kong.

À son arrivée, il s’enquiert des nouvelles du front : la guerre en Europe est finie. Elle continue en Sibérie où l’amiral Koltchak vient d’établir une dictature contre-révolutinaire, ce mois de novembre 1918.

Les Russes blancs et les Alliés se battent à la frontière du nord, les Japonais à l’est, en Mandchourie.

Sa présence à Hong-Kong ne passe pas vraiment inaperçue. À peine est-il entré chez lui, qu'une lettre l’attend déjà. C’est une vieille histoire.

Il la croyait partie et pourtant « elle » est dans la ville… Mais où ?...

Raspoutine, lui aussi, est dans la cité. D’ailleurs, il ne tarde pas à se manifester auprès de Corto pour tenter de faire équipe avec lui car il y a de quoi devenir riche avec le commerce des armes et le transport des mercenaires…

Il y a également de mystérieuses personnes qui surveillent ses faits et gestes. Apparemment, elles ne lui veulent aucun mal ; le protègeraient au contraire car elles le tirent opportunément d’un mauvais pas. C’est l’occasion de se présenter :

« les Lanternes rouges te saluent, Corto Maltese » et elles lui proposent une affaire importante, si toutefois il veut bien les aider.

Le train de l’amiral Koltchak transporte le trésor impérial. Il s’en est emparé au nom des contre révolutionnaires à Iekaterinbourg, après le massacre du tsar déchu, Nicolas II et de sa famille, en juillet dernier.
Depuis, ce trésor est convoité par beaucoup de monde et exacerbe les tensions : les contre-révolutionnaires qui, pas assez unis, se haïssent ou se méprisent et s’utilisent ; les seigneurs de la guerre chinois qui se disputent. Les bandits mandchous, les sectes et autres sociétés secrètes ne sont pas en reste.

Les « Lanternes rouges » aussi ont l’ambition de s’en emparer. Si possible avec l' aide de Corto Maltese.

L’accord conclu, Raspoutine s’impose d’autorité comme associé auprès de son ami…


Sources :Wikipédia & Choupy26


2009-2010 Choupy26 sous réserve d'autorisation de Cong Sa copyright ©