Aventure : Tango



Après quinze ans d'absence, Corto Maltese retourne à Buenos Aires, pour répondre à l'appel à l'aide de son amie Louise Brookszowyc. (Fable de Venise). Au terme d’une partie de billard avec son ami Fosforito Ramirez, ils parlent de la Warsavia, association pour laquelle Louise est venue travailler.
En vérité, un organisme de prostitution qui contrôle les bordels du pays et sert de façade à un réseau du crime.

Comment retrouver son amie ?

Fosforito lui demande de lui accorder quelques jours et de le laisser faire car cela pourrait être dangereux pour elle.
Hébergé chez son ami Vasco Pinti, dans la banlieue de San Isidro, il reçoit le soir même, un coup de téléphone de Fosforito. Victime d’une confusion, quelqu’un a été tué à sa place. Il faut redoubler de prudence...

Il a déjà des renseignements sur Louise :
Il y a quelques mois déjà, elle a disparu avec sa fille Maria, âgée de trois ans. C’est par le señor Gomez qu’il sait cela ; il lui a d’ailleurs arrangé une rencontre avec lui...

Gomez lui fait savoir que Louise est morte et que son enfant est introuvable. Louise avait rencontré un journaliste qui voulait l’aider pour démasquer la Warsavia. Il fut tué. La police ne bougea pas.
Peu après, on appris qu’elle s’était suicidée en se jetant d'un troisième étage.

Louise morte, sans doute assassinée, il reste à la venger.

Corto décide alors de mener son enquête sur les circonstances réelles de sa mort, mais auparavant, il veut rechercher la petite Maria.

Corto est invité par le lieutenant Farias Gomez, lors d'une soirée dansante de l'Armée du Salut au Club Sportif de San Isidro.

À « la Centrale », l’inspecteur de police Estevez est avisé que des personnes se posent des questions sur l’affaire Brookszowyc, dont un certain Corto Maltese, qui semblerait être un ami de Louise.
En entendant son nom, l’inspecteur appelle les archives pour sortir les dossiers de Patagonie datant de 1902 à 1910. Il veut vérifier si ce n’était pas le nom de ce marin qui fréquentait les bandoleros yankees qui attaquaient les banques.

De son côté, Corto a appris que Louise était hébergée par la famille Farias Paso, très connue à San Isidro. L’une des filles, Viola, est lieutenant dans l’Armée du Salut. Il veut la rencontrer.

Il aurait cependant besoin de l’aide d'un ancien compagnon, Butch Cassidy. Il avait fait partie de ces hors-la-loi qui furent engagés, au début des années 1900, pour défendre les gros propriétaires anglo-américains contre les soulèvements des indigènes. Donné pour mort et vivant sous une fausse identité, on le surnomme : « El Gringo ». Pour le joindre, il va voir son amie Esmeralda.
Elle saura faire savoir à « El Gringo », qu’il le cherche...

Plus tard, Corto se rend au siège de l’Armée du Salut pour rencontrer Viola Farias Gomez qui lui apprend que l’enfant de Louise est sous leur protection. Elle lui remet une lettre où Louise exprime le désir que sa petite Maria soit conduite par Corto jusqu'à Venise afin de la confier à Petit Pied d’argent...

Après une soirée dansante passée au Club Sportif de San Isidro, une lettre signée « El Gringo » l’attend à son retour :
« Il faut qu'on se voie, Corto... »

Fosforito lui apprend que c’est l’inspecteur Estevez qui a donné l’ordre de tuer Louise pour faire retomber le crime sur la Warsavia et camoufler ainsi les intrigues des propriétaires étrangers pour protéger leurs intérêts.
Son ami journaliste avait poussé trop loin ses investigations.

Corto aussi devient génant. Des tueurs sont à ses trousses mais Butch sera là pour lui sauver la vie...

À l’instigation de Butch, le señor Habban, gros propriétaire américain, invite Corto Maltese à une soirée. Habban, n’est pas un inconnu. Corto l’a déjà rencontré voilà 17 ans. Parmi les invités, il y a l’inspecteur Estevez. Tout est en place pour accomplir la vengeance...

Le 20 juin 1923, Esmeralda et la petite Maria embarquent pour l’Italie.



Sources : Wikipédia & Choupy26


2009-2010 Choupy26 sous réserve d'autorisation de Cong Sa copyright ©